Elliot Mazer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elliot Mazer

Message par Chino le Mar 16 Aoû 2011, 18:16

A l'occasion de la sortie de Notes From San Francisco, retour sur le producteur de l'album, le grand Elliot Mazer:



Sa discographie impressionnante:

http://en.wikipedia.org/wiki/Elliot_Mazer#Discography

Une interview récente de Mazer dans laquelle il est longuement question de Rory:

http://shadowplays.com/blog/?p=1912
avatar
Chino
Admin

Messages : 29915
Date d'inscription : 13/10/2009

http://rory-gallagher.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elliot Mazer

Message par Emi le Ven 19 Aoû 2011, 16:54


__________________________________________
"On est un groupe de rock, Et on joue du rock, c'est tout ce qu'on fait. On debarque dans votre ville, on vous nique la tête avec notre rock et on dégage." Lemmy Kilmister
avatar
Emi

Messages : 4358
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elliot Mazer

Message par Chino le Dim 21 Aoû 2011, 20:22

La suite de l'interview:

http://shadowplays.com/blog/?p=1940
avatar
Chino
Admin

Messages : 29915
Date d'inscription : 13/10/2009

http://rory-gallagher.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elliot Mazer

Message par Emi le Dim 21 Aoû 2011, 20:30

Je viens de la lire sur FB top!

__________________________________________
"On est un groupe de rock, Et on joue du rock, c'est tout ce qu'on fait. On debarque dans votre ville, on vous nique la tête avec notre rock et on dégage." Lemmy Kilmister
avatar
Emi

Messages : 4358
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elliot Mazer

Message par Garbage Man le Ven 25 Mai 2012, 06:38

Garbage Man a écrit:Traduction du commentaire d’Elliot Mazer qui se trouve dans le livret de NFSF:

J'ai commencé à produire des albums au début des 60's et j'ai eu l'honneur de travailler avec quelques musiciens exceptionnels. La première chose que j'ai remarqué à propos de Rory était qu'il était un performer accompli. Chaque concert faisait trembler les foules. Rory est un extraordinaire chanteur, guitariste, compositeur et performer. Je parle de lui au présent car son esprit vit à travers sa musique.

Très peu d'artistes ont autant d'habilité naturel et de dynamisme comme Rory. Comme beaucoup d'artistes avec qui j'ai travaillé, il venait préparé en sachant exactement ce qu'il voulait accomplir. Je suis sûr que tous les musiciens, ingé-son, producteur, roadie qui ont travaillé avec lui seront d'accord avec ça. A l'époque où il était en studio il avait une bonne idée de ce qu'il voulait créer, et le groupe connaissait la musique. Mon boulot était de l'aider à capturer de bonnes prestations et de l'aider à ajouter d'autres morceaux et musiciens quand cela était approprié.

J'ai rencontré pour la première fois Rory en 1969 sur une tournée de Taste sponsorisé par Polydor. En plus de Taste il y avait Stones The Crows et Jake Holmes, un chanteur/compositeur américain que je produisais.

La tournée se déroulait parfaitement mais était mal conçu. Taste, la tête d'affiche était l'attraction mais leur fans ne comprenaient pas Jake et toléraient à peine Stones The Crows. Rory et moi-même avons passé un temps considérable à parler de la musique américaine. Il était fasciné par mes histoires sur Nashville, Memphis, The Band et les divers artistes blues que j'ai écouté. Il était intéressé d'apprendre chaque détail sur la façon dont nous faisons des disques au Etats-Unis.

Nous parlions aux bars des hôtels, après les concerts et dans les bus et les avions. L'amour du blues de Rory était évident. Ses maniérismes scéniques étaient similaires à Chuck Berry et à d'autres artistes américains, en cela il était très physique sur scène. Durant cette tournée de Taste, Rory et moi-même avions parlé de la possibilité que je produise un disque pour lui aux Etats-Unis.

Quelques années après j'ai reçu un appel de Chrysalis ou de Donal, son frère, disant que Rory a fini un album en Allemagne et qu'il n'était pas satisfait du mixage. J'ai accepté d'essayé de faire un mix, et ma version avait une plus grosse section rythmique et était plus grosse que la plupart des disques qui sortaient en Europe. Mes plus grosses influences soniques ont été les disques Stax et Muscle Shoals où la basse, la grosse caisse et la caisse claire étaient prédominantes. Rory a écouté mon mix et ne l'a pas aimé.

En 1976, j'étais en Angleterre et j'ai reçu un appel de Roy Elridge de Chrysalis disant que Rory voulait me parler en vu de faire un disque aux Etats-Unis. J'étais sceptique, me remémorant que Rory n'a pas aimé mon mix de "Calling Card". Roy et moi-même avons pris l'avion pour Cork un dimanche et avons rencontré Rory chez lui. Nous avions un bon repas, et Cork était magnifique - une nuance de vert que je n'avais jamais vu ailleurs. Nous avions parlé des objectifs de Rory et qu'il espérait réussir à enregistrer avec moi. J'aimais beaucoup Rory même si il a rejeté mes précédents mix.

Cet album a été conçu comme un album américain de Rory. Il y avait une forte accentuation sur la section rythmique en plus de l'utilisation d'autres guitares, de cuivres et de claviers pour crée la dynamique et la dramaturgie. J'ai écouté les chansons et j'ai rencontré Rory, Rod, Gerry et Lou.

Une grande partie de cet album a été enregistré live dans le studio. His Master's Wheels, mon studio de San Francisco de 1973 à 1978, était une large pièce avec des mûrs en béton, des plafonds hauts et un très ingénieux traitement acoustique. La table de mixage était une des premières Neve et l'enregistreur était un Ampex.
Nous avons obtenu un appartement pour Rory et le groupe et mis en place un système sonore. Ainsi Rory pouvait entendre la progression de chaque jour. Je savais que c’était important pour lui de prêter plus d’attention à ce que nous faisions. Rory a répété les chansons avec le groupe et les arrangements étaient fabuleux. On a édité plus que ce que vous entendrez sur l’album. Rory et la section de cuivres ont overdubbé certaines parties. Rory a joué avec son ignoble strat et aussi une Gibson Les Paul Junior. Il a joué avec des guitares acoustiques qui étaient ajouté quand cela était approprié. Il y a beaucoup de morceaux sur cet album, et l’énergie est incroyable tout comme le jeu. Je pense que cela a marqué la première fois qu’il a utilisée d’autres guitares et des instruments additionnels.

"Rue The Day" sonne comme une chanson de Doug Saum. Nous avons vraiment essayé de créer des sons pour chaque chanson qui amplifiaient le sujet concerné. Rory est un acteur incroyable. Il fait vraiment en sorte que l’auditeur écoute l’histoire. Son chant et son jeu de guitare sont intrépides. Son cadre de référence musical remonte jusqu’aux vrais initiateurs. "Mississippi Skeiks" dépeint une peinture réaliste du Sud profond des années 20. "Cruise On Out" est une combinaison de Rockabilly et de groupe à guitares West Coast comme les Ventures. Rory aimait à la fois les musiciens noirs et blancs. Contrairement à beaucoup de musiciens qui croient que les Allman Brothers ont inventé le blues, Rory savait que le blues vient de personnes qui ont vécu une existence très sombre. Il savait que le grand blues parle de la vraie tristesse, convoitise et pauvreté. Pour moi Rory n’imitait pas ces grands musiciens, il exprimait ses sentiments merveilleusement à travers sa musique, en utilisant les idées et les sons qu’il aimait.

J’étais si triste quand j’ai appris que cet album n’allait pas sortir et je ne pouvais pas comprendre ça, parce que j’ai senti que quelques unes des plus fortes performances de Rory y étaient incluses. Plus de trente ans après quand j’ai appris que cela devait finalement sortir, j’ai été ravie. J’espère que vous aimez l’écouter autant que j’ai pris du plaisir à le faire. Tu me manques, Rory.

ELLIOT MAZER
avatar
Garbage Man

Messages : 13449
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 29
Localisation : Spliftown-the-Bridge

http://cradle-rock.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elliot Mazer

Message par JLo le Ven 25 Mai 2012, 07:12

impec Merci encore Garb pour tes efforts aux services de notre forum respect

Quant au contenu, il reste difficile d'accréditer les belles paroles d’Eliott MAZER quand on connaît l'issue originelle de cette collaboration, à moins d'imaginer un Rory Gallagher vraiment mal dans sa peau au point d'envoyer à la poubelle tant d'efforts et de travail partagé avec tous ceux qui avaient participé à l'élaboration de ce NFSF ...

__________________________________________
"It is in the shelter of each other that the people live". Irish proverb.
avatar
JLo

Messages : 23011
Date d'inscription : 15/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elliot Mazer

Message par Garbage Man le Ven 25 Mai 2012, 07:19

Je répète ce que j'ai dit dans le topic sur NFSF: "Le matériel pour faire un bon album était là mais l'envie n'y était pas."
avatar
Garbage Man

Messages : 13449
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 29
Localisation : Spliftown-the-Bridge

http://cradle-rock.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elliot Mazer

Message par JLo le Ven 25 Mai 2012, 07:36

Il semblerait quand même que c'est Rory lui-même qui souhaitait depuis longtemps faire un "album américain", continent sur lequel il revenait régulièrement et avec plaisir : alors ... Pas l'envie ou pas la bonne période (dans son évolution personnelle rapport à sa musique) scratch

__________________________________________
"It is in the shelter of each other that the people live". Irish proverb.
avatar
JLo

Messages : 23011
Date d'inscription : 15/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elliot Mazer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum